Tout savoir pour faire des boutures de vos plantes ?

Vous aimeriez pouvoir dupliquer vos plantes et savoir faire des boutures pour votre jardin en permaculture ? Il est essentiel d’apprendre les techniques de bouturage des plantes pour les personnes qui souhaitent créer des vergers ou des potagers en permaculture.


Dans cet article, nous examinons ce qu’est le bouturage, comment faire des boutures de vos plantes et les plantes que vous pouvez bouturer.

Qu’est-ce que le bouturage des plantes ?

Qu'est-ce que le bouturage des plantes

Le bouturage des plantes est la technique utilisée pour multiplier les plantes en créant de nouvelles plantes à partir de celles qui existent déjà. Le bouturage peut se faire de plusieurs façons en utilisant les graines, les racines, les tiges ou les feuilles des plantes.


Le bouturage des plantes est un moyen gratifiant de créer davantage de plantes ornementales que vous aimez ou vos types préférés de légumes, d’herbes, de baies et d’arbres fruitiers. L’avantage du bouturage des plantes est qu’elle est peu coûteuse et que les quelques matériaux nécessaires sont faciles à trouver.

Peut-on faire des boutures avec n’importe quelle plante ?

Toutes les plantes ont besoin de se reproduire et, dans la nature, elles utilisent pour cela diverses méthodes telles que les graines, les stolons, la division, etc. La réponse est donc oui. Vous pouvez utiliser l’une des nombreuses techniques de multiplication pour propager n’importe quelle plante.


Toutefois, ce n’est pas parce que vous le pouvez que vous devez le faire. Dans certains cas, faire des boutures de plantes que vous avez achetées peut être illégale. La propagation est interdite lorsque la personne qui a créé la plante l’a brevetée.  Pour vérifier si une plante a été brevetée, vous pouvez rechercher les brevets sur Google en utilisant le nom de la plante.

Quelles sont les différentes méthodes de bouturage d’une plante ?

Il existe plusieurs techniques de bouturage. Beaucoup d’entre elles sont utilisées à des fins commerciales et visent à atteindre des objectifs spécifiques. 


Par exemple, pour créer des plantes résistantes aux maladies, des plantes aux caractéristiques uniques ou des plantes à la productivité accrue. Les techniques de propagation des plantes se répartissent en deux catégories : les techniques sexuelles et les techniques asexuelles.

Propagation sexuée

La propagation sexuée, également appelée propagation des graines, fait intervenir les fleurs, le pollen, la fécondation et la formation des graines. La propagation des plantes par les graines est une méthode qui existe depuis des milliers d’années et constitue une technique facile et efficace.

Pour faire des boutures en propagation sexuée, la propagation par graines fonctionne bien pour les plantes à fleurs, qu’elles soient ornementales, potagères, fruitières ou médicinales, et présente les avantages suivants :

  • Permet la diversité génétique des espèces végétales
  • Créer de nouvelles variétés et cultivars de plantes
  • Vous pouvez conserver les graines pendant de longues périodes
  • Les plantes s’adaptent rapidement aux conditions du site, ce qui les rend résistantes.

Cependant, il y a aussi des inconvénients :

  • Les plantes cultivées à partir de graines prennent plus de temps pour arriver au stade de la fructification ou de la floraison
  • Uniquement pour les plantes qui produisent des graines
  • Ne produit pas de plantes identiques à la plante mère

Propagation asexuée

Le bouturage asexuée des plantes est également appelé multiplication végétative. Cette méthode utilise les parties végétatives des plantes comme les feuilles, les tiges et les racines pour créer de nouvelles plantes. C’est la meilleure méthode à utiliser si vous voulez créer de nouvelles plantes ayant les mêmes caractéristiques que la plante mère.

Ce type de bouturage fait appel à plusieurs techniques, mais elles sont toutes des variations de la coupe et de la division d’une plante pour en créer de nouvelles.

Les avantages de l’utilisation des techniques de propagation asexuée sont les suivants :

  • Création de nouvelles plantes identiques à la plante mère.
  • Plus rapide que la culture de plantes à partir de graines

Les inconvénients sont les suivants :

  • Il est difficile de produire de nouvelles variétés.
  • Certaines techniques nécessitent des compétences spécifiques
  • Les plantes ne sont pas aussi résistantes et facilement stressées.

Quelles sont les techniques de propagation asexuée ?

Techniques pour faire des boutures de plantes

Il existe plusieurs techniques de propagation asexuée des plantes, et beaucoup d’entre elles ont des applications commerciales. Les techniques les plus couramment utilisées sont le bouturage, la division, le marcottage et le greffage.

1. Les boutures

Lorsque vous utilisez des boutures comme méthode de propagation, vous coupez un morceau de la plante mère, comme une racine, une feuille, une pointe ou une tige, et vous l’utilisez pour faire pousser une nouvelle plante.

Il existe trois types de boutures, nommées d’après la partie de la plante qui est coupée ou détachée.

  • Les boutures de tiges sont l’un des meilleurs moyens de propager les plantes ornementales et les arbustes ligneux.
  • Les boutures de feuilles sont efficaces pour la multiplication des plantes d’intérieur, des plantes herbacées annuelles et vivaces et des plantes ligneuses.
  • Les boutures de racines sont généralement prélevées sur des plantes vivaces ou des plantes ligneuses lorsqu’elles sont en dormance en hiver.

Quand faire des boutures de plantes ?

Vous pouvez faire des boutures et des racines de la plupart des plantes herbacées à tout moment où elles sont en croissance active. Certaines plantes poussent activement toute l’année, ce qui signifie que vous pouvez faire des boutures quand vous voulez en créer d’autres.

Les plantes ligneuses, en revanche, ne sont pas aussi faciles à enraciner, et il est préférable de prélever des boutures à des moments précis de leur cycle de croissance. 

Il existe plusieurs types de boutures de plantes ligneuses.

  • Les boutures de résineux proviennent d’une croissance fraîche et nouvelle, généralement au printemps ou au début de l’été.
  • Les boutures de bois vert sont prélevées au début ou au milieu de l’été sur de jeunes tiges qui commencent à mûrir.
  • Les boutures de bois semi-dur proviennent de tiges plus robustes et plus matures et sont prélevées entre le milieu de l’été et l’automne.
  • Les boutures de bois dur proviennent de tiges matures et ligneuses de plantes qui ont perdu leurs feuilles et sont en dormance à la fin de l’automne ou en hiver.

2. La division

La technique de propagation par division consiste à briser des touffes de plantes. C’est une technique efficace pour les plantes vivaces plus âgées et elle aide la plante en réduisant la compétition pour l’eau et les nutriments.

Lorsque vous utilisez la technique de division, vous déterrez la plante, la divisez et la replanter à un nouvel endroit. Chaque nouvelle section doit contenir des bulbes, des tubercules ou des racines pour pouvoir se développer.
Vous divisez généralement les plantes à floraison printanière et estivale en automne et les variétés à floraison automnale au printemps.

3. Le marcottage

La technique de multiplication par marcottage consiste à enraciner une partie d’une plante mère avant de séparer les deux. Lors du marcottage simple, vous pliez une branche vers le sol, la recouvrez de terre, l’ancrez en place et la laissez s’enraciner. Une fois que les racines se sont développées, vous coupez la branche et laissez la section enracinée pousser comme une nouvelle plante. 

Vous pouvez utiliser le marcottage aérien pour les plantes dont les tiges ou les branches ne peuvent pas se plier pour toucher le sol. Pour ce faire, il faut tailler la branche et l’entourer de mousse de sphaigne humide enveloppée dans du plastique ou du papier d’aluminium. Une fois les racines développées, la branche enracinée est coupée et plantée.
Les gens utilisent généralement la méthode du marcottage au début du printemps ou à la fin de l’été.

4. Greffage

La technique de propagation par greffage consiste à prendre un rameau coupé d’une plante et à l’attacher à la tige d’une autre plante afin qu’elles se combinent et fonctionnent comme une seule plante.
Le greffage est une technique le plus souvent utilisée pour la propagation des arbres fruitiers. Il s’agit d’une méthode de propagation complexe qui combine les meilleures qualités des deux plantes.

Quelles sont les meilleurs plantes pour faire des boutures ?

Il existe de nombreuses plantes différentes qui peuvent être coupées pour faire des boutures. Voici une liste des 5 meilleurs type de plantes pour faire des boutures facilement : 

  1. Hoya : Hoya est un genre d’environ 125 espèces de plantes à fleurs de la famille des Apocynaceae, originaires des régions tropicales d’Afrique et d’Asie. C’est l’une des plantes les plus populaires pour les boutures car elle est robuste, facile à cultiver et a de belles fleurs. 
  2. Kalanchoe : Kalanchoe est un genre de plantes succulentes tropicales de la famille des Crassulaceae avec entre 200 et 600 espèces selon la taxonomie ; ils sont originaires d’Afrique, de Madagascar et d’Asie du Sud 
  3. Monstera : Monstera deliciosa est une plante tropicale qui produit de grandes feuilles avec un motif attrayant dessus ; il produit également de longues fleurs blanches qui ont une odeur inhabituelle 
  4. Philodendron : Les Philodendron sont généralement cultivés comme plantes d’intérieur ; ils sont faciles à propager et à multiplier
  5. Rhapis : Rhapis est un genre d’environ 40 espèces de plantes à fleurs de la famille des Apocynaceae ; ils sont originaires des régions tropicales d’Asie

Comment faire des boutures ?